Home Actualités Coup dur pour l’UPC:  Le député Nathanaël Ouédraogo quitte le parti

Coup dur pour l’UPC:  Le député Nathanaël Ouédraogo quitte le parti

2
0

A quelques semaines des élections, le parti de Zéphirin Diabré est secoué par une crise profonde. En effet, depuis la publication des listes des candidats pour les élections législatives, plusieurs cadres du parti ont annoncé leur démission. Le dernier en date est le député Nathanaël Ouédraogo, 3ème adjoint au maire de la commune de Ouagadougou et secrétaire national en charge des questions électorales de l’UPC. Il était en 2015, le directeur national de la campagne présidentielle de Zéphirin Diabré. 

A
Monsieur Zéphirin DIABRE
Président de l’UPC
Union pour le Progrès et le Changement
01 B.P. 2179 OUAGADOUGOU 01
Burkina Faso
Objet : Démission de l’Union pour le Progrès et le Changement – UPC.
Monsieur le président,
Après presque dix ans à l’UPC, j’ai décidé de démissionner du parti et partant de toutes les fonctions ou postes de responsabilité que j’occupe à compter de la date de réception de cette lettre.
Je quitte à mon corps défendant cette maison que j’ai participé à construire, avec honnêteté et abnégation, en sacrifiant souvent ce qui m’est cher. Pour la patrie nous avons lutté durement dans la joie, dans les peines, dans la pesanteur du danger humant allègrement les gaz lacrymogènes.
Cependant pour l’amour du parti, je ne renierai jamais mes valeurs morales et religieuses, au risque de perdre mon âme.
Partir c’est mourir un peu … mais je demeure convaincu que si le grain ne meurt, il ne peut porter des fruits. Aussi ce départ se fait, croyez le, dans la douleur et dans la joie d’une renaissance. Sur de nouveaux champs de bataille, je porterai en moi la foi en Dieu et aussi celle de croire que tous les hommes ne sont pas méchants ou égoïstes. Ceci me réconforte et guérit mes profondes blessures.
Mes pensées sont portées vers ceux (frères et sœurs) que j’ai offensés durant tout ce parcours et par cette décision. Je vous demande pardon et sachez que j’ai pardonné déjà à ceux ou celles qui m’ont offensé. Plusieurs d’entre vous ont été un soutien et une source de joie pour moi. Ma gratitude à vous.
Sur ce, je vous remercie d’accepter, monsieur le président, ma démission, ainsi que toutes les conséquences juridiques qui en découlent, car on rentre dans un parti politique librement et on en ressort aussi librement.
Nathanaël OUEDRAOGO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here